Recherches et expérimentations

2023

  • Performances : Il s’agit de fragments de gélatine photo mise en immersion dans de l’eau en mouvement. L’installation est évolutive et filmée et projetée en direct sans ordinateur ni logiciel. les mouvements et formes créent des images propices au rêves et à l’imagination. La performance live accompagne la musique en intensité et vélocité, créant une forte interaction visuelle, cognitive et hypnotique.

2011

  • Focomat (forme couleur matière). Découper des gélatines photosen morceau, les mettre dans un récipient d’eau, puis versé la solution dans un filtre afin de récupérer la matière qui s’est agglutiné de manière aléatoire. Faire sécher.
  • Découpli : À partir d’une photo, effectuer un découpage pliage pour créer un volume.

  • Images flottantes : Après fabrication d’une Peau-de-Photo® multi couche (5/7) la Peau-de-Photo® est déposée dans une bassine d’eau. L’idée est de créer un volume en laissant flotter une partie de la Peau-de-Photo® tandis que l’autre partie est en immersion, puis photographier cette forme.

2010 

  • Photomique : Cette technique consiste à attaquer chimiquement l’image grâce à une solution basique. En fonction de la concentration du produit et de sa durée d’application, les couches de gélatines seront plus ou moins dégradées.

2008 

  • Photograttage. Ce travail se fait par soustraction de matière, en enlevant, grattant, creusant, attaquant mécaniquement (à l’aide de lames) certaines couches de l’image de façon partielle ou totale. Cela permet de jouer sur l’épaisseur de la gélatine (4,5 microns) et sur les différentes couches de couleur qui les constituent (jaune, rouge, bleu).

  • Boîtiers lumineux : Ce sont des boîtiers en plexiglas rétro 
    éclairés par des Leds, dans lesquels sont intégrées des plaques de  erre contenant les Peaux-de-Photos®. L’image est ainsi décomposée par plan dans l’espace. (Collaboration avec blux : http://blux-lab.com

2007 – Brevet et marques déposées

  • Brevet : Matière multi-couches à base d’images photographiques
  • Marques : Peaux-de-photos® et Photos-peaux®

2006 

  • Photos-peaux® : Photos ou scans de Peaux-de-photos®. Cela permet à la fois le changement d’échelle, la reproductibilité et une modification de la perception.

2005

  • Peaux-de-Photos® multicouches : Superposition de plusieurs couches de Peaux-de-Photos® issue de la même image (5, 10, 20 fois). La couleur se concentre au fur et à mesure des superpositions et la matière devient plus épaisse, plus solide.

2003 

  • Premier volume autonome uniquement réalisé en gélatine photo. À partir de ce moment, la gélatine photo sera nommée Peaux-de-Photos®.

1999 

  • Scultos : ce sont des sculptures en résine à base de gélatine photo. A partir d’une photographie argentique, séparer la mince couche de gélatine contenant l’imagede son support papier, puis la fixer dans la résine époxy : ensuite, par une mise en forme de la résine, l’image transparente devient volume.

1986 / 1999 

  •  Tests des réactions d’adhérence de la gélatine sur différents supports (papier, bois, pierre, verre, plastique, miroir…).
  • Observation que la gélatine une fois séparée du support papier augmente d’environ 15 à 20%.
  • Découverte des trois couches de couleurs visibles à l’oeil : le jaune en contact avec le papier, le rouge au milieu et le bleu en couche supérieure.
  • Décomposition de la gélatine par trempage : En déposant des photos dans de l’eau les parties immergées de l’image vont progressivement se décomposer et laisser apparaître les couleurs des strates de la gélatine.
  • Premières toiles photographiques (1995) technique mixte : gélatine photo, peinture acrylique, résine à partir de 1999.

1986

  • Le 11 juin 1986 étudiante à l’Ecole des Arts Appliqués de Lyon, découverte qu’il est possible de séparer la gélatine contenant l’image de son support papier à partir d’un tirage photographique argentique.